Laurent WOLF

CONCERT D’HIVER 2016
04/12/2016

Né en 1969, Laurent Wolf étudie la musique au Conservatoire de Strasbourg, où il suit l’enseignement de Philippe Geiss. Il y décroche deux médailles d’or, en musique de chambre et en saxophone. Il obtient ensuite le diplôme de soliste dans la classe de R .Roellinger, à l’unanimité et avec félicitations du jury à la Hochschule de Berne. Eclectique et curieux, il multiplie les récompenses et complète alors sa formation, notamment à la Jazz school de Berne dans la classe de George Robert. Outre ses activités d’enseignement ( il est professeur titulaire à la Haute Ecole de Berne et de Lausanne depuis 2001), il développe de nombreux projets artistiques, que ce soit en soliste, en chambriste ou dans des formations comme les Yiddishe Mamas & Papas et aujourd’hui encore, Strasax. Il se produit aussi régulièrement avec des orchestres : Orchestre Philarmonique de Strasbourg, Orchestre Symphonique de Mulhouse, Orchestre Symphonique de Berne et d’Heidelberg. Cette polyvalence et la maîtrise parfaite de son instrument lui permettent d’explorer un répertoire vaste et de varier très largement les styles ( jazz, classique, baroque, gospel… ). Il a pu à ce titre jouer avec le tentett de George Robert, mais également avec des musiciens comme Daniel Humair, Jerry Bergonzi, Robert Bonisolo, Marcel Loeffler, Park Stickney, Bob Mintzer ou encore David Linx. Touche – à – tout et dynamique, Laurent Wolf aime les défis. Et ces derniers l’amènent à se produire dans des lieux divers pour des ambiances parfois diamétralement opposées : il a joué avec le grand orgue de la cathédrale de Strasbourg dans le cadre des manifestations du millénaire, avec l’Orchestre Philarmonique de Strasbourg en plein air au jardin des deux rives, ou encore au Victoria Hall de Genève dans le cadre d’une tournée de quarante dates avec Marie – Thèrese Porchet. Membre actif du Yiddishe Mamas & Papas, il a assuré deux mois de représentations à l’Européen à Paris et au Zénith de Strasbourg. Sa collaboration à de nombreux disques de George Robert, Strasax, les Yiddishe Mamas & Papas atteste de sa faculté à passer d’un univers à l’autre avec aisance. Il a activement participé à l’élaboration du magnifique spectacle hommage à Alain Bashung, « Laisse venir » avec jeans Fauque, dans le cadre de Jazz d’or en 2015. Le fil conducteur de ces activités reste bien sûr la musique, qu’il pratique avec une passion accrue au fil des ans et qu’il ne cesse d’explorer pour en accroître tant la connaissance que le partage.

ŒUVRE INTERPRÉTÉ :
Birds / Toshio MASHIMA